Le Jacquier un arbre étonnant aux fruits merveilleux

Des feuilles de Jacquier mises en cataplasme permettent d’accélérer la cicatrisation des blessures ?
J’ai testé leur effet anti-inflammatoire autour de mon poignet douloureux suite à une chute
Mais aussi la chair du fruit en carry crevettes!

Le Jacquier ou Jaquier, Artocarpus heterophyllus, est un arbre tropical pouvant atteindre facilement les quinze mètres de hauteur. Le fruit du jacquier est la pomme de jacque- jacque, jaque, ou ti’jac pesant généralement plusieurs kilos de 1 à 36 kg. Le jacquier commence à avoir des fruits trois ans après la plantation.
Cet arbre contient un latex collant dans son intégralité, il est classé dans la catégorie des cauliflories, ce sont des arbres typiquement tropicaux qui ont la particularité de porter leurs fruits directement sur le tronc.

À La Réunion, le fruit vert, est « battu » c’est à dire haché menu puis cuit avec du lard fumé, pour préparer la fameuse recette  » ti’jac boucané ».
On peut aussi le consommer cru ou cuit en légume et en plat salé.
Le fruit mûr a une saveur douce évoquant un mélange d’ananas et de mangue. Sa chair peut être consommée crue ou préparée en confiture. En Europe, il peut être acheté dans des magasins de produits exotiques.

Le jacquier comprend de nombreuses parties qui sont utilisées dans certaines pharmacopées, avec le fruit et les feuilles, la racine et son latex, ils contiennent de l’amidon et des minéraux comme le potassium et le calcium et des vitamines A et B.

Le jacquier fait partie des différentes médecines traditionnelles des pays tropicaux,  pratiquement chaque partie de cet arbre permet de traiter différents maux et troubles de la santé.
Les guérisseurs locaux se servent de la pulpe du fruit avec les graines (cuites) pour tonifier les organismes fatigués.
L’amidon contenu dans les graines sont dites d’une grande efficacité dans les affections hépatiques, il aurait été rapporté que lorsqu’elles sont grillées et consommées, elles auraient des vertus aphrodisiaques.
Les feuilles associées à des coques de maïs et de noix de coco, brulées et dont on récupère les cendres peuvent guérir les ulcères.
Le latex extrait de cet arbre et mélangé avec du vinaigre augmenterait la guérison des abcès, soignerait les morsures de serpent et réduirait les gonflements glandulaires.
Son écorce et ses feuilles mises sous forme de cataplasme permettent d’accélérer la cicatrisation des blessures.
Précautions concernant les graines de Jacquier: faites-les bouillir ou griller, pour éliminer toute trace de toxicité; il est important de ne surtout pas les consommer crues.

Dosage, posologie :
Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la dans les commentaires.
AVERTISSEMENT : Les propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en phytothérapie.Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un spécialiste. 

Les sources de cet article sont locales à La Réunion
vous verrez des photos de l’arbre et des fruits https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacquier

Vous aimerez aussi l’article: http://brigittefumagalli.fr/huiles-vegetales/