+262 6 93 97 03 14 contact@brigittefumagalli.fr

Huiles essentielles:

Question d’une utilisatrice:  » pour le géranium, il faut l’utiliser par voie externe ou interne ?

Pour votre cas, Marie, le conseil est huile essentielle de Géranium en particulier pour ses vertus équilibrante des systèmes nerveux sympathique et parasympathique et sa particularité de calmer la chaleur interne sans être refroidissante.
Posologie: 3 gouttes diluée dans de l’huile végétale en friction le long de la colonne vertébrale
et en massage au niveau du ventre une ou 2 fois par jour jusqu’à notre prochaine rencontre.
Plus d’infos: https://brigittefumagalli.fr/geranium/

Voie externe ou interne ?

« Parmi les différentes manières d’utiliser l’aromathérapie, il en existe une avec laquelle il faut prendre de multiples précautions : la voie orale. Conseillée par certains aromathérapeutes, beaucoup moins par d’autres, tout le monde s’accorde à dire que les huiles essentielles par voie orale sont loin d’être dénuées de risques…

Extraits de mon livre: Huiles essentielles, l’âme des plantes aromatiques. 
Ce livre pratique de Santé- Bien-être au naturel, illustré de plus de120 photos couleur prises àLa Réunion,
vous fera aimer et utiliser encore plus les Huiles Essentielles.
https://brigittefumagalli.fr/huiles-essentielles-ame-des-plantes-aromatiques-2/  

Rappelez-vous, nous en avons parlé:
La voie interne est très agressive pour la bouche, la langue, les papilles gustative, l’œsophage  et l’estomac.
Tout comme les spécialistes Chantal Vitry, Dominique Baudoux, je préconise la voie cutanée.
Je ne remets pas ici en cause l’efficacité de ce mode d’absorption mais, pour ma part, j’ai vraiment tendance à penser que cette solution doit être utilisée en dernier recours et jamais sans la surveillance (et l’accord) d’un professionnel de l’aromathérapie

La voie cutanée,

Contrairement aux idées reçues, voie cutanée est une voie d’absorption rapide et son mode d’action est puissant! Pensez d’ailleurs à protéger la peau en diluant avec de l’huile végétale ou du gel d’aloès et par précaution, faire un test sur le pli du coude. La dilution souhaitable est 20 %,
Soit deux gouttes d’huile essentielle pour dix gouttes d’huile végétale.
Les effets indésirables, s’il y a, se manifestent par des rougeurs, la sensation de brûlure, de la démangeaison.
Pas de panique! Rappelez-vous que les huiles essentielles ont un effet rapide et de courte durée. Voir page 38 le test de sensibilité. 
En cas de réaction, voici de suite l’anti dote: rincer avec de l’eau fraiche, ou essuyez doucement avec un coton imbibé d’huile végétale: huile d’olive, de tournesol ou tout autre, pour diluer l’huile essentielle puis laver si possible sans frotter. Les désagréments se calment rapidement.
Le massage est nécessaire car il va permettre au principe actif de pénétrer dans la peau, aller dans la circulation sanguine et produire son effet en profondeur.
Pour cette raison diluez ! jamais d’huile essentielle pure sur zone trop étendue du corps. Diluez, diluez, diluez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AVERTISSEMENT : Les propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés de plus de 20 ans d’expérience personnelle ainsi que des ouvrages ou sites Internet de référence en aromathérapie et phytothérapie. On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations en milieu scientifique.
Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage dans un but thérapeutique, consultez un médecin.

Extraits du livre:
https://brigittefumagalli.fr/huiles-essentielles-ame-des-plantes-aromatiques-2/2/